Land’s End

15125169f9ac48155ee75cd9d426eb30_zpsjtggfzn4

Finisterre, Land’s end, le bout du monde – j’y étais presque il y a quelques dizaines de jours. Au bout de l’Europe, pas loin de Finisterre… San Francisco a longtemps été un point extrême, celui à atteindre, un point de non retour. Est-ce que l’inspiration de ce cocktail vient de là ? Mystère. Je peux juste vous dire qu’il a été créé par Todd Smith, barman à San Francisco.

Une recette qui vient de The cocktail chronicles de Paul Clarke:

  • 1,5 oz (4,5 cl) de rhum jamaïcain (Smith & Cross)
  • 0,75 oz (2,2 cl) de jus de citron
  • 0,75 oz (2,2 cl) de sirop de framboise
  • 0,5 oz (1,5 cl) de curaçao (Pierre Ferrand)

Mettre tous les ingrédients dans un shaker avec des glaçons et secouer. Filtrer dans un verre à cocktail refroidi.

Difficulté: **(*) Ce cocktail demande un rhum jamaïcain typé, fort en goût.

Goût: un cocktail très fruité, avec la framboise qui s’associe fort bien aux arômes de banane du rhum, laissant passer une touche d’orange. Assez surprenant mais très (trop ?) sucré, ce qui peut se résoudre facilement en diminuant un peu la dose de sirop de framboise. Mais comme vous l’aurez remarqué, je fais partie de cette classe de la population qui n’aime pas le sucré et il sera peut-être parfaitement à votre goût.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.