La Perla

La Perla

Cette semaine, je voulais préparer un cocktail totalement différent de mes habitudes, tout en n’utilisant pas trop d’ingrédients. En feuilletant Cocktail chronicles de Paul Clarke (un des livres vers lesquels je reviens souvent quand je suis en manque d’inspiration), je suis tombée sur La Perla, un cocktail qui correspondait bien à mes souhaits et qui m’intriguait en même temps. En effet, ce cocktail, créé en 2005 par Jacques Bezuidenhaut à San Francisco, combine des ingrédients inédits, surtout à cette époque: de la tequila, du sherry et de la liqueur de poire. Depuis, la recette a été partagée dans de nombreux livres, devenant un nouveau classique.

  • 4,5 cl (1,5 oz) de tequila reposado (El Domador)
  • 4,5 cl (1,5 oz) de sherry manzanilla (Osborne)
  • 2,2 cl (0,75 oz) de liqueur de poire (Crème de poire Williams Merlet)
  • un zeste de citron pour décorer

Mettre tous les ingrédients dans un verre à mélange avec des glaçons et remuer pour bien refroidir. Filtrer dans un verre à cocktail et décorer avec un zeste de citron.

Difficulté: *** trois ingrédients mais pas les plus courants. La tequila vient du supermarché, le reste d’un site web (mais pourrait être commandé chez un caviste).

Goût: le mélange des trois ingrédients donne un arôme de cacao (je suis peut-être la seule à goûter ça), mais laisse bien passer le goût boisé du sherry. Un cocktail intéressant et au goût surprenant – je ne m’attendais pas du tout au côté chocolaté et sec en même temps.

Hold up

Hold Up

Quand je suis rentrée de vacances, j’avais envie de réaliser un cocktail au rhum mais ne comportant pas les mille ingrédients du tiki. Je me suis baladée sur un de mes sites favoris, Punch, pour trouver des idées et j’ai noté ce Hold up, un cocktail créé par Alex Anderson (Cure, La Nouvelle-Orléans). Elle s’est inspirée d’un cocktail ancien, le Culross Cocktail publié dans le Savoy Cocktail Book mais elle a modifié sa composition en remplaçant la liqueur d’abricots par du pamplemousse.

  • 2,2 cl (0,75 oz) de rhum jamaïcain, de préférence du Hamilton Jamaican Pot Still Gold rum (Rum Nation Jamaïque 8 ans)
  • 2,2 cl (0,75 oz) de Tempus Fugit Kina L’Avion
  • 2,2 cl (0,75 oz) de liqueur de pamplemousse, de préférence Giffard Crème de Pamplemousse Rose (liqueur de pamplemousse maison)
  • 2,2 cl (0,75 oz) de jus de citron
  • 14 gouttes de bitters au céléri (The Bitter Truth)
  • un zeste d’orange pour la garniture

Mettre tous les ingrédients dans un shaker avec des glaçons et secouer. Verser dans une coupe refroidie. Exprimer le zeste d’orange puis le jeter.

Difficulté: **** un ingrédient plus rare, le Kina de Tempus Fugit, mais tout à fait trouvable dans un magasin spécialisé ou sur le net. Et puis un rhum jamaïcain de qualité et une liqueur fruitée qu’il y a moyen de réaliser soi-même.

Goût: un cocktail citronné et amer à la première gorgée mais qui laisse apparaître des épices, les arômes de banane du rhum apportant une belle rondeur. Bien équilibré et très agréable à boire.

Minimalist tiki

Minimalist Tiki

Matt Pietrek & Carrie Smith, Minimalist tiki. A Cocktail Wonk look at classic libations and the modern tiki vanguard: comme je suis passionnée par les cocktails tiki, je suis évidemment des sites, instagram et groupes facebook sur le sujet. C’est par ces canaux que j’ai appris que Matt Pietrek – Cocktail Wonk – avait publié un livre de recettes de cocktails. Malheureusement, il n’est disponible que sur son site et les frais d’envoi vers l’Europe sont fort élevés. J’ai donc abandonné ma première tentative de commande. Et puis, j’ai vu apparaître les recettes, et de nombreuses photos et j’ai décidé de ma faire plaisir (même si les frais de douane ont laissé un goût amer). J’ai bien fait, ce livre est vraiment intéressant et est bien plus que juste une collection de recettes. Les auteurs expliquent comment se créer un bar pour préparer des cocktails tiki, et partent de l’idée qu’il ne faut pas mille ingrédients bizarres. Ils décrivent les alcools, les rhums en particuliers, rappelant les catégories existantes et suggérant des marques trouvables de deux côtés de l’Atlantique. Ils montrent comment fabriquer des sirops et de jolies décorations, et quels ustensiles utiliser. Et puis, il y a une série de recettes de divers barmen américains et européens, toutes réalisables sans trop d’efforts, ainsi que trente recettes classiques qui ont permis de déterminer les ingrédients principaux d’un cocktail tiki « minimaliste ».