My Darling Clementine

My Darling Clementine

Quel cocktail préparer avec du jus de clémentine ? Chaque année je me pose la question et je ne trouve que peu de réponses. J’ai donc inventé un cocktail que j’ai nommé d’après le western de John Ford, La poursuite infernale ou My Darling Clementine.

  • 6 cl de rhum agricole vieux (Dillon)
  • 6 cl de jus de clémentine
  • 1,5 cl d’Ancho Reyes (liqueur de piments mexicaine)
  • 1,5 cl de jus de citron vert
  • 2 traits de bitters à la clémentine maison
  • 2 traits de bitters Angostura

Mettre tous les ingrédients dans un shaker avec des glaçons et secouer. Filtrer dans un verre à cocktail et décorer d’une tranche de citron vert.

Difficulté: *** l’Ancho Reyes se trouve chez les cavistes, le rhum vieux peut venir de différentes distilleries, comme Saint-James, Clement, etc.

Goût: le jus de clémentine est un peu fade et ne ressort pas fort dans ce mélange – il faut dire que le piment n’aide pas, de même que le goût herbacé du rhum agricole – mais c’est un cocktail frais et épicé qui se laisse facilement boire.

Bangkok delight

c7e967b25a2d4940117969f133a242b3

En fin de compte, ni le Marius in Bangkok ni le Lychee nut daiquiri ne me plaisaient entièrement et il me restait de la purée de litchi. J’ai donc inventé mon propre mélange, me basant sur les deux recettes et en gardant les proportions du daiquiri. J’aimais l’accord entre le fruit et la liqueur Saint-Germain et j’avais envie de tester une recette au gin. Voici le résultat:

  • 3 cl de jus de citron vert pressé
  • 3 cl de purée de litchi (voir la recette du daiquiri)
  • 1,5 cl de liqueur au sureau Saint-Germain
  • 6 cl de London Dry Gin (Bombay Sapphire)
  • 1 cuillère à café de sirop de sucre (ou plus si nécessaire)

Mélanger tous les ingrédients dans un shaker avec des glaçons et servir filtré dans un verre à cocktail.

Difficulté: ** même remarque que les cocktails précédents: c’est un cocktail saisonnier. J’ai utilisé du Bombay Sapphire mais j’aurais pu utiliser un gin plus doux, je pense notamment à du Tanqueray 10.

Goût: j’ai aimé le mariage très équilibré entre les goûts du litchi, du sureau et du gin, même si celui-ci est assez fort.

d507828fe59645fb5d742a139e5e2777

End of summer cocktail

5ef2a566e74f23681be63fbfd8ef596d

Je ne me considère pas comme une professionnelle du cocktail, loin de là, mais il m’arrive de ne pas suivre de recette et d’inventer de toutes pièces mon cocktail du soir. Pour celui-ci, je me suis inspirée de la fin de l’été et des mûres qui poussent dans mon jardin. J’aurais pu préparer un Bramble, avec de la liqueur de mûres, mais je voulais un long drink.

  • 5 mûres
  • 3 cl de jus de citron pressé
  • 1 cl de sirop de sucre
  • 2 cl de liqueur de sureau Saint-Germain
  • 6 cl de gin (Bombay London Dry Gin)
  • eau pétillante

Ecraser légèrement les mûres au fond du shaker, ajouter tous les autres ingrédients (sauf l’eau pétillante) ainsi que des glaçons et secouer bien fort. Verser dans un verre à long drink sans filtrer et ajouter l’eau pétillante (il restait environ un tiers du verre à remplir). Décorer avec une herbe aromatique. Dans mon cas, il s’agit de sauge ananas qui a un arôme très fin et subtil.

Difficulté: ** c’est la saison des mûres mais des mûres surgelées pourront également être utilisées. Pour le reste, rien de bien compliqué.

Goût: frais, léger, estival. Les notes de sureau dominent (un barman m’a dit que cette liqueur était l’ingrédient magique pour beaucoup de cocktails), elles se mélangent à l’acidulé du citron et des mûres. Le gin donne du corps. Rien de très complexe mais un joli cocktail à déguster lors des derniers jours chauds de l’été.

J’ai fait pas mal de photos mais aucune ne me satisfait complètement. J’aurais aimé montrer la belle couleur de ce cocktail. Ce n’est qu’après avoir bu une partie que je me suis dit qu’il aurait été plus beau photographié au soleil, près d’autres plantes. Mais les anémones sont le signe de la fin de l’été…

3d98ca77548b07e0cdea7114bf53f2bf

Spicy Strawberry

f8ffe0c42600c931a9c173361b6ce69a

Un cocktail d’été rouge et piquant ? Voici le Spicy Strawberry, que j’ai créé ce samedi pour me rafraîchir après une journée de fortes chaleurs. Mon inspiration vient du Aloha Strawberry de Helene Tiare Olsen, dont je suis le blog A mountain of crushed ice depuis des années et qui est une référence pour les cocktails tiki et les rhums. Je n’avais pas les mêmes ingrédients à disposition mais j’aimais l’idée d’associer piment et fraise. Je voulais un rhum au goût fort et j’ai donc choisi un rhum agricole. Voici ma recette:

  • 4 cl de rhum ambré (Saint-James – monter la quantité à 6 cl ne ferait pas de tort. A cause de la chaleur, j’ai préféré ne pas abuser d’alcool.)
  • 1,5 cl de jus de citron vert pressé
  • 1,5 cl de Pimento Dram (The Bitter Truth – une liqueur à base de piment de la Jamaïque)
  • 4-5 fraises réduites en purée
  • 20 cl de ginger beer (Fever Tree)
  • de l’Angostura

Mélanger tous les ingrédients sauf la ginger beer dans un grand verre de type « hurricane », ajouter des glaçons, ajouter la ginger beer et quelques traits d’Angostura. Décorer avec quelques feuilles de menthe (et une fraise entière).

Difficulté: *** Pour commencer, il faut que ce soit la saison des fraises ! Je suppose cependant que le cocktail est réalisable avec des fraises surgelées. Ne remplacez pas la ginger beer par de la ginger ale, cette dernière est beaucoup moins piquante, or c’est l’effet recherché dans le cocktail. Quant au Pimento Dram de The Bitter Truth, je l’ai commandé chez Bier- en Wijnhuis à Bertem. Une alternative pourrait être la liqueur Mangalore de Giffard, à base de piment, cannelle et cardamome. A essayer !

Goût: frais ! de la fraise qui se marie au gingembre, un peu de chaleur du rhum mais pas trop et surtout un fin légèrement piquante. Un cocktail pour les jours chauds.

c82815ff0574e53306bcab9b2e5ac157