Turkish Mule

Turkish Mule

Si j’avais demandé à Sylvain un peu de sa liqueur de yaourt, c’est parce que je me souvenais avoir vu une recette avec cet ingrédient dans Cocktail now de Julien Escot. Il y propose le Turkish Mule, créé en 2014 par Sami Mersel qui a travaillé dans son bar de Montpellier, le Papa Doble.

  • 5 cl de gin (Beefeater London dry gin)
  • 3 cl de liqueur de yaourt (Bols)
  • 2 cl de jus de citron frais
  • 2 cl de shrub au concombre (voir ci-dessous)
  • 5 cl de ginger beer (Fentiman’s)
  • pour la garniture, d’après la recette originale: loukoum et pétale de rose

Verser tous les ingrédients sauf la ginger beer dans un shaker rempli de glaçons. Secouer vivement et filtrer dans un verre rempli de glaçons. Compléter avec la ginger beer et garnir, d’après la recette, d’un loukoum et de pétales de roses. Je n’avais pas le premier mais j’ai utilisé un sachet de mélange pour gin tonic à la rose et à la framboise (Pipa raspberry rose)

Goût: un cocktail frais aux notes de gingembre et de concombre, très laiteux mais où le yaourt ne domine pas. Intéressant, probablement un des meilleurs avec cette liqueur mais pas transcendant non plus. Le temps que je fasse une photo convenable, le mélange s’était dissocié, faisant remonter le shrub et la liqueur de yaourt à la surface.

J’arrête là mes essais avec la liqueur de yaourt, à moins que quelqu’un me conseille une recette inédite.

Shrub au concombre (je retranscris la recette du livre, mais j’ai évidemment diminué les proportions dans ma propre version):

  • 1/2 concombre émincé mais non épluché
  • 70 cl de sirop de sucre
  • 20 cl de vinaigre de cidre

Placer tous les ingrédients dans un mixeur électrique et réduire en purée liquide en mixant pendant 30 secondes. Filtrer le mélange à travers une passoire fine.

Advertisements

La Guildive

4076f031da1ef6b3fe8318ef8eebcd3d_zpsxdxb8tls

La Guildive ? c’est la francisation de « Kill Devil », l’ancien nom donné au rhum dans les Antilles britanniques. Aux 18e et 19e siècles, le mot était utilisé pour désigner l’eau-de-vie distillée à partir de la canne à sucre. A part ça, c’est aujourd’hui aussi un marchand français de jambon ibérique.

Une création de Martin Cate pour le Smuggler’s Cove de San Francisco, trouvé dans son livre, Smuggler’s cove: exotic cocktails, rum, and the cult of tiki :

  • 1 oz (3 cl) de ginger beer (Fentiman’s)
  • 0,5 oz (1,5 cl) de jus de citron vert
  • 0,5 oz (1,5 cl) de Licor 43
  • 0,25 oz (0,7 cl) de liqueur de pêche (Monin)
  • 2 oz (6 cl) de « blended aged rum » (Doorly’s 5 years)
  • 1 pincée de cannelle fraîchement râpée

Verser la ginger beer dans une coupe refroidie. Verser tous les autres ingrédients dans un shaker avec des glaçons et secouer. Filtrer dans la coupe et décorer d’un zeste de citron.

Difficulté: *** Martin Cate classe les rhums selon des catégories différentes de celles utilisées d’habitude (tradition hispanique, anglaise ou agricole – je fais court) et se base plutôt sur le type de production: en alambic ou en colonne, mélangé ou pas (« blended ») mais aussi sur le lieu d’origine. Le choix est donc très ouvert et j’aurais pu choisir d’autres rhums de ma collection, notamment l’Appleton 12 ans ou du Plantation 20e anniversaire. Le Licor 43 est une liqueur de vanille espagnole, très proche en goût du Galliano italien, et qui se trouve très facilement en supermarché. Quant à la liqueur de pêche, celle de Monin est assez naturelle, mais je ne doute pas que Giffard ou Merlet en produisent de très bonnes également.

Goût: un cocktail très doux et très sucré, avec une dominance de vanille et de pêche ainsi qu’un soupçon de gingembre.

4cfedbe59c24148e2812e96adbe8a1da_zpst5dhm5sq

Spicy Strawberry

f8ffe0c42600c931a9c173361b6ce69a

Un cocktail d’été rouge et piquant ? Voici le Spicy Strawberry, que j’ai créé ce samedi pour me rafraîchir après une journée de fortes chaleurs. Mon inspiration vient du Aloha Strawberry de Helene Tiare Olsen, dont je suis le blog A mountain of crushed ice depuis des années et qui est une référence pour les cocktails tiki et les rhums. Je n’avais pas les mêmes ingrédients à disposition mais j’aimais l’idée d’associer piment et fraise. Je voulais un rhum au goût fort et j’ai donc choisi un rhum agricole. Voici ma recette:

  • 4 cl de rhum ambré (Saint-James – monter la quantité à 6 cl ne ferait pas de tort. A cause de la chaleur, j’ai préféré ne pas abuser d’alcool.)
  • 1,5 cl de jus de citron vert pressé
  • 1,5 cl de Pimento Dram (The Bitter Truth – une liqueur à base de piment de la Jamaïque)
  • 4-5 fraises réduites en purée
  • 20 cl de ginger beer (Fever Tree)
  • de l’Angostura

Mélanger tous les ingrédients sauf la ginger beer dans un grand verre de type « hurricane », ajouter des glaçons, ajouter la ginger beer et quelques traits d’Angostura. Décorer avec quelques feuilles de menthe (et une fraise entière).

Difficulté: *** Pour commencer, il faut que ce soit la saison des fraises ! Je suppose cependant que le cocktail est réalisable avec des fraises surgelées. Ne remplacez pas la ginger beer par de la ginger ale, cette dernière est beaucoup moins piquante, or c’est l’effet recherché dans le cocktail. Quant au Pimento Dram de The Bitter Truth, je l’ai commandé chez Bier- en Wijnhuis à Bertem. Une alternative pourrait être la liqueur Mangalore de Giffard, à base de piment, cannelle et cardamome. A essayer !

Goût: frais ! de la fraise qui se marie au gingembre, un peu de chaleur du rhum mais pas trop et surtout un fin légèrement piquante. Un cocktail pour les jours chauds.

c82815ff0574e53306bcab9b2e5ac157