Vesperone punch

307d22a9df74e089fe5808e24a4b034c_zps62icpcsd

Certains cocktails sont très saisonniers et même si l’automne n’est pas encore tout à fait là – j’ai réalisé ce cocktail à la mi-août – les ingrédients nécessaires étaient déjà abondants dans mon jardin. J’ai trouvé cette recette dans Cuban cocktails. 100 classic and modern drinks et le livre détaille les proportions pour un bol de punch mais aussi pour un seul verre:

  • 4 mûres (plus 1-2 pour la garniture)
  • 2 feuilles de sauge (plus pour la garniture)
  • 0,5 oz (1,5 cl) de sirop d’agave (s’il est trop épais, diluer dans un peu d’eau – ce qui est le cas de celui du Delhaize)
  • 1 oz (3 cl) de rhum Zacapa (rhum Malteco, aussi du Guatemala)
  • 1 oz (3 cl) de rye whiskey (Bulleit)
  • 0,5 oz (1,5 cl) de Chartreuse verte
  • 0,5 oz (1,5 cl) de jus de citron vert
  • 1 oz (3 cl) de vin mousseux sec (Jacob’s Creek)

Ecraser les mûres et la sauge au fond du shaker avec le sirop d’agave. Ajouter les autres ingrédients sauf le mousseux et secouer avec des glaçons. Filtrer deux fois (le filtre du shaker + une petite passoire pour qu’il n’y ait pas de grains de mûre ni de morceaux de sauge) et verser dans un verre collins rempli de glaçons. Ajouter le mousseux et décorer de mûre, sauge et de citron vert (ce que je n’ai pas fait).

Difficulté: **** il faut des ingrédients frais et saisonniers, ainsi que du rhum de style Zacapa, mais ce cocktail pourrait fonctionner avec d’autres rhums du même type (style espagnol, un peu sucré et vanillé). C’est le genre de cocktail qu’on prépare à un moment précis de l’année, et quand on a justement une bouteille de mousseux ouverte.

Goût: c’est un cocktail assez sucré, avec des saveurs de sauge et d’autres herbes aromatiques grâce à la Chartreuse. Après ce premier stade, le rhum et le rye reviennent en force et laissent un fort goût alcoolisé en bouche.

Bellini

0123b6e3594810d0b4cfb0f3f33d532b_zpslvm1q52z

Créé en 1948 par Harry Cipriani au Harry’s Bar de Venise, le Bellini est un cocktail italien assez sophistiqué. Il a été nommé en l’honneur de l’artiste du 15e siècle Iacopo Bellini dont beaucoup d’oeuvres sont teintées de rose, comme le cocktail. Le Harry’s Bar, situé près du Grand Canal, est célèbre: il était fréquenté par Ernest Hemingway, Humphrey Bogart et Truman Capote.

Ma recette vient principalement de The Joy of Mixology avec quelques éléments de Cocktail now. Gary Regan explique dans livre qu’il a reçu la recette de Giovanni Venturini, barman au palais privé des Cipriani de Venise. Il précise qu’elle contenait plus de purée de pêche et il a réduit les proportions. Julien Escot diminue encore plus la pêche et propose un ratio moitié moitié:

  • 6 cl de purée de pêche blanche (voir ci-dessous)
  • 10 cl de prosecco frais

La purée de pêches blanches (ou pêches de vigne) se prépare en mettant la chair avec la peau dans un blender, avec une cuillère à café de jus de citron, une cuillère à café de sucre (ou plus si nécessaire) et deux ou trois glaçons. Mixer jusqu’à l’obtention de la purée.

Verser la purée dans la flûte à champagne puis rajouter lentement le prosecco tout en remuant pour que les ingrédients se mélangent bien. Le prosecco a tendance à mousser au contact de la purée, il faut donc prendre son temps et le verser à son aise. Julien Escot propose de filtrer le mélange, ce qui rend le cocktail plus transparent.

Difficulté: *(*) un cocktail basique avec seulement deux ingrédients mais saisonnier et qui  nécessite la fabrication d’une purée.

Goût: un cocktail rafraîchissant et léger, idéal pour l’été.

May Day

29417faddad4c43369f8752f9631bf56

Je cherchais des cocktails festifs et j’ai pensé « champagne » ! Sauf que j’ai choisi un cocktail qui fête le début du mois de mai et l’arrivée de l’été. Gros fail donc, sauf que le cocktail est délicieux. Le May Day a été créé par Jane Danger (qui a travaillé au PDT de New York) au printemps 2009 et est renseigné dans le PDT Cocktail Book.

  • 0,5 oz de Plymouth Gin
  • 0,5 oz d’Aperol
  • 0,5 oz de jus de citron pressé
  • 1 cuillère de bar (ou à café) de sirop de sucre
  • 3 jets de bitters à la rhubarbe Fee Brothers (bitters à la rhubarbe maison – j’ai augmenté un peu la quantité)
  • 2 oz de champagne Moët Imperial (mousseux Jacobs Creek)

Mélanger les ingrédients (sauf le champagne) avec des glaçons dans un verre à mélange et verser dans une coupe refroidie. Ajouter les 2 oz de champagne ou mousseux (j’en ai mis un peu plus, ma coupe est vraiment trop grande).

Difficulté: **(*) Je pense que les bitters à la rhubarbe pourraient être remplacés par d’autres, de préférence assez doux et fruités. J’ai choisi du mousseux Jacobs Creek parce qu’il existe en petites bouteilles, ce qui est bien pratique pour faire des cocktails sans devoir boire une bouteille entière.

Goût: le premier goût est sucré, puis légèrement amer pour laisser passer ensuite le goût du champagne. Frais et estival, cousin quelque part du Spritz.